Adresse

Alix D. Reynis, art de la table en porcelaine de Limoges

22 novembre 2016
www.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelaine

Alix D. Reynis est une femme au physique élancé et à l’allure élégante. Ses créations de vaisselle, de bougies et de luminaires en porcelaine de Limoges sont à son image : raffinées et délicates.

Depuis mai 2016, l’artisan créatrice a ouvert sa boutique-atelier au 14 rue Commines dans le 3e arrondissement de Paris. Sur sa façade bleu nuit se détache en lettres dorées sa marque éponyme : Alix D. Reynis. “J’avais envie d’un endroit où je puisse exprimer mon identité.” Dans la devanture, ses créations en porcelaine de Limoges sont mises en scène dans un décor automnal : bruyère, noix, écureuil et petits lutins se frayent un chemin entre tasses et assiettes, auréolés d’une guirlande de lampes signées de la créatrice. A l’intérieur, avec ses créations en “or blanc” disposées dans cet univers obscur, la boutique prend des allures de ciel étoilé. On gravite dans l’espace de constellation de bougies parfumées en constellation de luminaires. Sur un pan de mur façon damier, se nichent les collections de bijoux réalisés par la créatrice qui brillent comme des yeux de chat dans la nuit.
www.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww-lesmainsbaladeuses-com-alix-d-reynis-porcelaine-1-2www.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelaine

“L’art doit être vécu de manière viscérale, et moi, je pouvais vivre sans.”

Le parcours d’Alix est loin d’avoir été linéaire. Comme les arabesques qu’elle dessine sur ses créations, son itinéraire professionnel est fait de sinuosités. Issue d’une famille de notaires, Alix commence des études de droits, comme son père “J’étais un peu perdue concernant mon orientation. J’admirais beaucoup mon papa. Il fallait que je sois comme lui”, me dit-elle. Mais elle abandonnera ses études pour se consacrer à la sculpture, une discipline artistique qu’elle exercera 5 années durant. “Je n’étais pas prête à être artiste. L’art doit être vécu de manière viscérale, et moi, je pouvais vivre sans”, m’explique-t-elle. A 28 ans, elle décide de passer son diplôme de notaire abandonné 5 ans plus tôt. Elle en fera son activité plusieurs années avant de devenir chef de chantier, un peu par hasard “Un jour, le responsable qui supervisait les travaux de ma maison m’informe qu’ils ont beaucoup de boulot et qu’ils doivent embaucher” Alix postule et exerce deux années. Un métier physique et fatiguant qu’elle adore. “Mais j’ai fini par partir.” Avec une envie : créer son entreprise.

www-lesmainsbaladeuses-com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelaine

“Il faut être patient et se féliciter à chaque étape franchie.”

“De mon passé de sculptrice, j’avais conservé un four et des outils. J’ai commencé à faire de la poterie avec mon fils en loisir.” C’est ainsi qu’Alix sort sa première assiette. A ses débuts, elle travaille la faïence avant de se tourner vers la porcelaine. Son mari l’encourage à en faire son métier. Ca devient une évidence pour elle qui aime “mettre les mains dans la terre” et qui souhaite créer son entreprise. “L’utilitaire et l’artisanat, c’est ça qui me branche”, m’avoue Alix. Elle installe alors son atelier de création au coeur de la maison familiale. S’ensuivent les premières commandes, le premier salon Maison & Objets, la première embauche. “Il faut être patient et se féliciter à chaque étape franchie.”

C’est au sous-sol de la boutique, sous un plafond voûté en pierres apparentes, qu’Alix D. Reynis imagine et conçoit les moules de ses créations qui seront ensuite envoyés à Limoges pour être coulés. L’ensemble du processus de création est réalisé dans le respect des techniques traditionnelles. “Ici dans l’atelier, nous fabriquons tous les modèles de moules et les moules mères, qui sont les empreintes de moules qui servent à les reproduire”.

www.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelainewww.lesmainsbaladeuses.com-alix-d-reynis-porcelaine

“Je suis faite pour ça.”

Ce n’est pas tant le matériau utilisé que les formes et les gravures qui donnent leur singularité aux créations d’Alix. “Elles sont très personnelles. Quand je réalise un objet, il faut qu’il me plaise, que ça me fasse un truc dans le ventre.” Alix puise son inspiration dans l’antiquité, de l’Orient à l’Occident. “J’ai besoin que les motifs parlent à tout le monde de manière inconsciente. Ce sont des symboles qui font partie de notre patrimoine commun.” Des motifs intemporels pour un style unique reconnaissable entre tous.

“Je ne regrette pas mon parcours. Le droit m’a appris à structurer. Je n’étais pas mature pour me lancer dès le début dans une telle aventure. Aujourd’hui, je sais que je suis faite pour ça.” Et vous en serez témoin en passant la porte du 14 rue Commines.

◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂
Alix D. Reynis
www.alixdreynis.com
14 rue Commines – Paris 3

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply