Portraits

Joachim Christely, joaillier

4 mai 2015
www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Paris

A trop s’occuper d’entretenir les routes, cet ancien cantonnier a bien failli passer à côté de la sienne, de route. Heureusement, il a finalement changé de voie pour prendre celle qui le conduira à la joaillerie. Mais des chemins, il en a emprunté d’autres, lui qui à 20 ans a fait tout le voyage de Vaihingen-sur-l’Enz, en Allemagne, jusqu’à Paris. C’est dans le 9e arrondissement de Paris, où il exerce son métier depuis plus de 20 ans, que je serre la main de Joachim Christely.

A mon arrivée, dans la vitrine de son atelier-boutique, je repère quelques alliances qui donnent à mon annulaire gauche l’envie de perdre sa virginité. Mais Joachim travaille les métaux précieux ; je dois expliquer à contre coeur à mon annulaire qu’il va devoir réprimer ses pulsions conjugales. Pour lui donner de l’espoir, je me laisserai mesurer le tour du doigt par Joachim plus tard dans l’après-midi. Message personnel (et intéressé) : il taille du 53…

www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Paris

“C’est un bijou qu’elle va garder toute sa vie”

Joachim Christely, joaillier, travaille aussi bien pour des professionnels comme Chanel, que pour des particuliers, qui viennent généralement commander un bijou sur mesure. En cette journée ensoleillée, il fabrique une bague pour répondre à la commande d’une “Dame”. Une fabrication personnalisée qui se composera d’une pierre de jade et d’un diamant fournit par la cliente, encerclés d’or 18 carats. “C’est un bijou qu’elle va garder toute sa vie”, me dit-il. Je crois qu’il va même pouvoir accompagner plusieurs générations, ce bijou. Je regarde ma bague de pacotille. Elle, ne me survivra pas. Quelque part, ça me rassure. Mais pour le moment, je camoufle ma main dans ma poche, et d’un mouvement habile du pouce et de l’auriculaire, je la retire discrètement.
www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Paris
Joachim s’installe à son drôle d’établi avec son bord évidé en arc de cercle. De là où je me place, j’ai l’impression qu’il me sourit. En son centre, un petit embout de bois incurvé semble vouloir se jeter dans le vide. Avec le temps, les coups de lime ont creusé de multiples sillons. En dessous, étendu tel un filet de sécurité, se trouve une jupe prête à le rattraper en cas de chute. Joachim travaille l’or qui viendra cercler la pierre de jade. Dominant l’embout de bois, il fait aller et venir la lime sur la barrette d’or. Je l’imagine tel un géant agenouillé au sommet d’une montagne, là où une rivière prend sa source. Ses mains polissent des plaques d’or d’où jaillissent des milliers de paillettes. Elles s’écoulent dans les sillons de l’embout de bois pour se déverser dans la jupe, pareil au tamis d’un orpailleur. En son creux, je crois apercevoir un ciel étoilé.* Car ce métal est précieux et Joachim en recueille la moindre paillette. “Une fois qu’on en a assez, on le fait refondre par un professionnel”, m’apprend-il.
www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Pariswww.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Pariswww.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Pariswww.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Pariswww.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Pariswww.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Paris

“Nous devons constamment trouver des solutions”

En 2h30, il aura confectionné les deux anneaux d’or qui cercleront le jade et le diamant qui lui, prendra place au centre de la pierre. Mais avant cela, l’or, ce métal si précieux, va vivre tous les tourments. Il sera laminé, limé, scié, chauffé, plongé dans l’acide, soudé, poli. C’est au terme de toutes ces vicissitudes qu’il révélera toute sa beauté. Les paillettes déposées sur les doigts du bijoutier jouent avec la lumière. Il a de l’or sur les mains et assurément dans les mains ; son travail demande beaucoup de maîtrise et de précision. “Ca peut sembler simple, mais ça ne l’est pas. Faire un angle droit dans la plaque d’or demande beaucoup d’expérience”. Il prend les dimensions des pierres, mesure l’épaisseur de l’or, calcule son diamètre et sa hauteur. Il additionne, soustrait, multiplie. “Dans nos métiers manuels, contrairement à ce que l’on croit, on fait aussi travailler notre tête. Nous devons constamment trouver des solutions”. Puisqu’il s’agit de faire des calculs, ma reconversion ne sera pas manuelle.

D’autres sauteront le pas et s’essaieront à cette activité. Joachim Christely est un des artisans partenaires de la jeune entreprise Startisanat, initiée par Déborah Castelin. Elle donne l’opportunité à ceux qui le souhaitent de tester un métier manuel en immersion chez un professionnel. “J’ai tout de suite adhéré à son projet. On peut difficilement savoir pour quoi on est fait tant qu’on n’a pas testé un métier. Pour moi, permettre à des apprentis artisans d’expérimenter mon métier a du sens”, m’apprend-il lorsque je lui demande ce qui le motive à accueillir des stagiaires d’un jour.
www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à Paris

“Parfois, l’adversité nous rend plus beaux et plus forts…”

Avant de partir, je remarque la corne qui s’est formée sur ses doigts. A force d’appuyer sur le bois, ils se sont forgés une carapace pour affronter les rugosités de la vie.

Parfois, l’adversité nous rend plus durs. Et parfois, à l’image de l’or que Joachim manipule, si nous faisons l’effort de l’accueillir, elle nous rend plus beaux et plus forts…

*ciel étoilé : expression indiquant que l’orpailleur aperçoit de nombreuses paillettes d’or dans le fond de son tamis

Cet article a été rédigé en partenariat avec Startisanat, qui donne l’opportunité à des personnes qui souhaitent se reconvertir dans des métiers manuels de tester une activité chez un professionnel. Pour en savoir plus : www.startisanat.org

◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂

www.lesmainsbaladeuses.com - Joachim Christely, Joaillier à ParisJoachim Christely
24 rue Milton
Paris 9
atelier@christely.fr
06 26 36 69 69
◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂◂

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply ivan 6 mai 2015 at 11:01

    j’aime beaucoup ce que vous faites !!!!

  • Reply magperr83 6 mai 2015 at 12:45

    Bonjour Ivan, merci beaucoup !!! Je me suis permise de regarder votre travail et j’aime beaucoup vos « trucs audiovisuels et photographiques”, notamment la poésie qui se dégage des “objets trouvés” et de votre film à la station Barbès. Merci encore et belle journée :-)

    • Reply ivan 19 mai 2015 at 10:04

      merci à vous

  • Reply Carmen 6 mai 2015 at 20:10

    C’est encore moi ma chère Mag!!! Dommage que Joachimsoit si éloigné du Tarn… Je connais une jeune femme qui pour ses 30 ans m’a demandé un travail de joaillier…
    Merci mille fois pour tes merveilleux contes!

    • Reply magperr83 15 mai 2015 at 08:08

      Bonjour Carmen ! Va falloir que je fasse un tour de France des Artisans pour pouvoir vous donner des adresses dans le sud-ouest ;-) Merci encore Carmen et à bientôt :-)

  • Reply Camille 1 juillet 2015 at 15:27

    Encore un super article où on apprend plein de choses et où on rêve…
    Merci Magali pour tes mains baladeuses, c’est un vrai bonheur

  • Leave a Reply