Adresse

Atelier Nota, papeterie

1 mars 2018
www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

 

Sur les hauteurs de la rue Ramey, au pied de la Butte Montmartre, Sarah et Judith ont ouvert une adresse pour les mordus de papier baptisée Atelier Nota. Depuis 2013, les soeurs dénichent et sélectionnent des marques de papeterie mais ont aussi voulu faire de leur boutique un lieu hybride en accueillant des expositions d’artistes illustrateurs et des ateliers pour enfants et adultes.

 

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

“Chaque geste compte.”

La discipline règne, sous les yeux de Sarah, la maîtresse des lieux. Les carnets de note font figure de bons écoliers, bien alignés et ordonnés sur leurs tables en bois chinées. C’est le calme avant la tempête, la page blanche avant les griffonnages, la feuille lisse avant les cornes, en attendant que le dessinateur n’esquisse, l’introspectif se raconte, le travailleur s’y to-do list. Un carnet de note, c’est le champ des possibles, l’allié de notre imagination, le gardien de nos secrets, le compagnon de notre quotidien. Un carnet nous raconte. “Quand on a ouvert, on nous disait que le papier était mort, mais il ne mourra jamais. Il a cette fonction primaire du récit et il est important dans un processus de réflexion.” selon Sarah.

Il y a ceux à spirales et à couture singer, les vierges et les lignés, les A6 et les A3, les graphiques et les étoilés, les extravagants et les classiques… Pour les sélectionner, les deux jeunes femmes fonctionnent au coup de coeur et privilégient les marques confidentielles comme Happily Ever Paper, une marque turque dont l’assemblage est réalisé à la main, Papelote venu de République Tchèque, les italiens Write Sketch &, ou encore les super stars francophones Papier Tigre et La Petite Papeterie Française. Une dizaine de pays, principalement européens, y sont représentés. “Les marques que nous valorisons doivent porter un certains nombres de valeurs dont le fabriqué local. La Petite Papeterie Française est inscrite dans une démarche solidaire en faisant travailler les CAT, d’autres comme Papier Tigre participent à redynamiser le secteur de la papeterie en s’associant avec des acteurs du domaine. Elles ont toutes leurs spécificités. Chaque geste compte.” m’apprend Sarah.

 

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

 

Dans sa vie d’avant, cette future maman était illustratrice et travaillait aux 35h, “mais ce n’était pas pour moi.” avoue-t-elle. Judith était salariée en tant que chef de projet… jusqu’au burn-out en 2013. “Créer Atelier Nota a eu une fonction cathartique pour ma soeur.” Dans l’hémisphère gauche de ces deux créatives, le projet d’ouvrir une adresse dédiée à leur passion du papier germait depuis longtemps. “C’est le local qui nous a choisies et qui nous a décidées à nous lancer.” raconte Sarah, une main sur son ventre en demi-sphère.

Sarah et sa soeur ont grandi à l’ombre du Sacré-Coeur. Les deux jeunes femmes sont attachées à leur quartier et ne l’ont jamais quitté. Elles ont vu les commerces ouvrir un à un, une nouvelle population s’y installer, mais l’âme-lie Poulain du quartier, lui reste immuable “Le terreau populaire de la rue reste très présent, c’est ce qui lui donne cette ambiance de village. Tout le monde est un peu copain, se connait et se sourit dans la rue. Les commerçants vivent souvent à deux pas de leurs boutiques et ils sont soutenus par les riverains qui sont fidèles et nous encouragent.” Comme tout village, la rue Ramey à sa figure emblématique : Jean-Louis, 70 ans. Son fait d’arme : faire plaisir. Il repart de chez le caviste avec une bouteille qu’il offre à la fleuriste d’en face, à qui il achète un bouquet pour l’offrir à Sarah. “Il est passé aujourd’hui pour me laisser un bouquet « pour ce qui arrive en avril ». Il lui en restait un dans les mains et je me demande bien à qui il est allé l’offrir, et en même temps, j’adore garder le mystère et me dire qu’il va faire d’autres heureux…” L’attachement de Sarah et Judith à cette rue du XVIIIe arrondissement se matérialise dans leur propre ligne de papeterie inspirée des constellations qu’elles ont baptisé “Rameyttes”, en double référence à la rue et au papier.

 

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-pariswww.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

www.lesmainsbaladeuses.com-atelier-nota-papeterie-paris

“Pour nous, c’est important d’initier la jeune génération à des activités manuelles.”

Entre les feuilles de papier, toute une faune s’agite ; les tigres en céramique de Dodo Toucan, les pandas en bois et ses copains de la basse-cour de la marque japonaise T-Lab. Atelier Nota propose également une sélection d’objets de décoration et une galerie d’artistes illustrateurs. “Nous avons exposé entre autres les créations de Steffie Brocoli, de Laurent Duvoux et de Marie Bretin.” Le lieu organise des ateliers pour enfants et pour adultes avec pour ambition de partager des savoir-faire artisanaux. “Nous avions la volonté de créer un lieu de partage et de valoriser des artistes et des artisans engagés. Pour nous, c’est important d’initier la jeune génération aux activités manuelles.”

J’ai craqué, je repars avec un carnet étoilé de la marque Rameyttes et le souvenir du sourire croissant de lune de Sarah.

 

Atelier Nota
Papeterie, boutique de décoration & galerie d’artistes
10 rue Ramaey – Paris 18
e-shop
www.ateliernota.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply