Demandeurs d’emploi : quelle mutuelle choisir ?

La période qui suit une rupture de contrat peut être très délicate pour la personne au chômage. Ceci parce que cette dernière, malgré l’absence de revenus, est tenue d’assumer certaines dépenses. Il y en a qui sont fixes, mais certaines sont juste contraignante. L’adhésion à une mutuelle demandeur d’emploi se présente comme une solution pour venir à bout des imprévus santé. Est-elle obligatoire ? Comment la choisir ? Obtenez des réponses à ces questions dans cet article.

La mutuelle demandeur d’emploi : est-elle obligatoire ?

Encore nommée mutuelle chômage, une mutuelle demandeur d’emploi est une assurance santé pour demandeur d’emploi. C’est donc une mutuelle santé qui vient au secours d’un travailleur au chômage en cas de maladie nécessitant des soins hospitaliers. Néanmoins, sa souscription n’est pas obligatoire pour un individu en quête de travail. En réalité, c’est uniquement aux salariés du privé qu’une obligation d’adhésion à une mutuelle est faite. Ceci en phase avec l’autorisation nationale interprofessionnelle de 2013.

Mais cela ne sous-entend pas que vous devez vous passer de la mutuelle demandeur d’emploi. Ceci surtout lorsque vous savez que vos revenus ne sont pas importants. En cas de besoin sanitaire, vous serez dans l’incapacité d’assumer le reste à charge, une fois la sécurité sociale remboursée. En général, c’est un remboursement qui est incomplet au niveau de certaines dépenses. Il arrive même que ces dernières ne soient carrément pas prises en compte.

Quelles sont les caractéristiques réglementaires de cette mutuelle ?

La mutuelle demandeur d’emploi est caractérisée par sa portabilité. Cette dernière permet à un ex-employé d’avoir toujours accès à la complémentaire santé collective de la société qui l’a licencié. Ceci sans aucune modification des garanties dont il bénéficiait auparavant. Il faut néanmoins rappeler qu’en cas de licenciement pour faute grave ou lourde, cet avantage social n’est plus valable.

En termes de délai, la durée de la portabilité équivaut au temps du dernier contrat de travail (dans un délai maximum de 1 an). Elle est annulée dès que le chômeur ne reçoit plus de dédommagement de la part de Pôle emploi. L’annulation est aussi prononcée lorsqu’il trouve une activité salariale ou non. Mais à l’opposé des cotisations qu’il payait en tant que salarié, le chercheur d’emploi ne paie rien.

Une fois les 12 mois passés, le chômeur qu’il soit dédommagé ou pas, peut conserver la mutuelle demandeur d’emploi à titre personnel. Il a un délai de réflexion de 6 mois pour faire son choix. S’il se décide à la garder, sa prime de base aura une hausse (+50 % de la cotisation initiale). Ainsi, pour une cotisation de 100 euros/mois répartie à part égale entre l’employeur et l’employé, le chômeur peut se retrouver à 150 euros de cotisation par mois. Tandis qu’il payait mensuellement 50 euros en tant que salarié.

Entre autres, la portabilité de la mutuelle demandeur d’emploi s’étend au conjoint et aux enfants s’il en était ainsi avant le licenciement. Cet avantage ne profite pas au nouveau-né (au cours de son application). Aussi, qu’il accède à son indemnisation ou non, l’employé licencié a droit à la CMU-C ou à l’ACS tant que la totalité de ses ressources demeure modeste. En fin de droits (non indemnisé), s’il perçoit le RSA, il peut sans aucune limite de revenus accéder à la CMU-C.

Comment trouver une mutuelle demandeur d’emploi avantageuse ?

Le choix d’une mutuelle demandeur d’emploi n’est pas aisé lorsque l’on est financièrement limité. Pour ce faire, plusieurs options se présentent à vous.

Se faire rattacher à la mutuelle de son conjoint

Certains travailleurs bénéficient d’une mutuelle d’entreprise obligatoire. Si votre conjoint(e) ou partenaire se trouve dans le cas, une demande d’association à sa mutuelle le temps du chômage est possible. Vous bénéficierez ainsi des garanties mises en place par l’entreprise. Généralement financées à 50 % minimum par la société, elles sont généralement plus avantageuses.

En effet, les employeurs proposent des tarifs avantageux pour ce type d’association (rattachement du conjoint et/ou des enfants). Il existe même des formules à coût unique. Ceci peu importe le nombre de personnes, ce qui permet au demandeur d’emploi de se faire rattacher sans frais.

Choisir une mutuelle demandeur d’emploi éligible à la complémentaire santé solidaire avec participation

Il existe des personnes en état de chômage aux revenus faibles, mais avec des ressources au-delà des plafonds de la CSS gratuite à un taux limite de 35 %. Elles peuvent par exemple accéder à l’ACS (CSS avec participation financière).

Sur ce, en tant que demandeur d’emploi, si votre situation est conforme à celle évoquée ci-dessus, une mutuelle éligible à la CSS est ce qu’il vous faut. Votre cotisation mensuelle sera fixée entre 8 et 30 euros par personne et selon l’âge. Une manière efficace d’accéder à une mutuelle moins coûteuse pour un chômeur.

Recourir à une mutuelle communale

À la recherche d’une mutuelle demandeur d’emploi, vous pouvez vous tourner vers une « mutuelle municipale » encore nommée « mutuelle de village ». En effet, il existe des communes qui depuis 2013 proposent à leurs administrés des formules de complémentaire santé à des coûts abordables.

En tant qu’employé au chômage, il s’agit là d’une option vers laquelle vous pouvez vous tourner. Son tarif est généralement moins élevé qu’une formule individuelle. Cette mutuelle demandeur d’emploi est basée sur le regroupement de plusieurs habitants d’une même commune. Ceci dans l’optique d’une meilleure négociation des garanties et des coûts.

Faire usage d’un comparateur de mutuelle

Procéder à une comparaison des offres disponibles sur le marché importe beaucoup lorsque vous cherchez une mutuelle demandeur d’emploi. En effet, les formules proposées diffèrent d’une complémentaire santé à un autre.

Votre situation personnelle doit pouvoir vous guider pour le choix de la garantie et du tarif qui vous convient le mieux. En faisant usage d’un comparateur, vous aurez accès à un devis gratuit et pouvez consulter les formules qui correspondent à votre budget et vos besoins (hospitalisation, dentaire, optique, etc.).

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici