Menu Fermer

Portage Salarial : définition, principes et fonctionnement

En tant que salarié, on trouve souvent qu’il est pénible de travailler pour quelqu’un d’autre. Mais quand il faut entreprendre soi-même, certaines difficultés peuvent également se dresser et nous mettre le moral à zéro. Et s’il était possible pour vous de choisir le juste milieu entre le salariat et l’entreprenariat. C’est bien possible aujourd’hui grâce au portage salarial, un nouveau mode d’emploi qui intéresse de plus en plus la nouvelle génération. Mais avant de vous lancer dans une telle aventure, il est important de savoir ce qu’est réellement le portage salarial et ce qu’il englobe.

Que savoir du portage salarial ?

Le portage salarial est un mode d’emploi qui ressemble à la fois au statut d’un salarié et à la situation d’un entrepreneur. Comment ? En effet, le portage salarial est une relation d’affaires qui implique trois intervenants à savoir : le porté ou l’indépendant, l’entreprise de portage salarial et les entreprises clientes.

Le principe est qu’en tant que porté, vous êtes lié à l’entreprise de portage salarial par un contrat de travail. Cette dernière collabore à son tour avec des entreprises clientes pour lesquelles vous exécutez des prestations. Le rôle de l’entreprise de portage salarial dans ce cas, est de jouer l’intermédiaire entre les entreprises clientes et vous.

L’avantage de procéder ainsi est que vous jouissez d’un statut d’entrepreneur sans avoir à prendre en charge la gestion administrative. L’entreprise de portage salarial s’en occupe contre paiement d’une commission ou de frais de gestion. Le chiffre d’affaires généré par vos prestations vous est reversé par l’entreprise de portage salarial sous forme de revenus.

Le portage salarial : pour qui ?

Le portage salarial est a priori destiné à toute personne qui pense détenir une certaine compétence dans un domaine déterminé. Mais il existe certaines conditions préalables que vous devez remplir. Vous devez justifier de certains documents tels que :

  • Un permis de travail valide ;
  • Une qualification de niveau BAC +5 ou une expérience d’au moins 3 ans dans le domaine ;
  • La capacité à rechercher soi-même ses clients.

Par ailleurs, être en relation avec une entreprise qui fait du portage salarial ne signifie pas que vous devez dormir sur vos lauriers. Vous devez être dans la quête permanente de la clientèle. Il s’agit d’une nuance à prendre en compte. Il ne revient pas en effet à l’entreprise de portage salarial de rechercher les entreprises clientes pour le compte du porté. Ce dernier s’en charge par ses propres moyens.

Les métiers les plus concernés

Si le portage salarial peut convenir à toute personne détenant une expertise dans un domaine, on y retrouve toutefois en majorité certains profils. C’est le cas par exemple des personnes compétentes dans les métiers tels que la gestion des projets, l’informatique, l’ingénierie, le digital, le coaching, la formation, les ressources humaines, le marketing, la communication, la traduction, l’audit, la santé ou encore le management.

Que prévoit la loi ?

Les relations de travail entre un employeur et un employé peuvent engendrer à tout moment un contentieux. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’avoir recours à un contrat de travail pour sécuriser la relation employeur employé. La loi à travers le code du travail et la convention collective de portage salarial, a également prévu cela dans le cadre des relations liant un salarié porté à une entreprise de portage et cette dernière aux entreprises clientes. Pour être protégé d’une éventuelle mauvaise surprise, le salarié porté est lié à l’entreprise de portage salarial par un contrat de travail. Le but est de favoriser un environnement de travail calme et sécurisé pour toutes les parties concernées.

Pour quelles raisons faire le portage salarial ?

Si vous pensez avoir réuni toutes les conditions requises, il existe plusieurs raisons intéressantes pour lesquelles vous devez vous mettre au portage salarial. Le portage salarial présente quelques avantages principaux pour le porté.

Les avantages sociaux

Il est privé non seulement de la gestion administrative, bénéficie d’une certaine sécurité quant au règlement de sa facture, mais aussi jouit des principaux avantages liés au statut du salarié. Tout en étant indépendant et autonome, le porté bénéficie des avantages sociaux tels que les frais professionnels, l’assurance maladie, les cotisations chômage et retraite.

Pour ce qui est de la couverture sociale, le porté est traité au même titre qu’un salarié de droit commun. La société de portage salariale prélève chaque mois dans son chiffre d’affaires les cotisations nécessaires quitte à les reverser aux organismes concernés.

Le porté bénéficie aussi de beaucoup d’autres avantages comme la mise à disposition de titres restaurant, de chèques cadeaux et culture, de chèques emploi service universel etc. Il suffit pour le porté d’en faire la demande auprès de l’entreprise de portage si elle en propose. Les chèques-cadeaux peuvent être demandés à hauteur de 170 euros pendant ou hors évènements URSSAF.

Le porté bénéficie également d’une couverture santé complémentaire au niveau de la mutuelle choisie par l’entreprise de portage salarial.  Par contre, le porté doit financer entièrement la mutuelle sur la base de son chiffre d’affaire.

Les avantages fiscaux

Au bout de trois mois d’ancienneté dans le portage salarial, le porté peut demander l’ouverture de plans d’épargne tels que le Plan d’Epargne Entreprise ou le plan d’Epargne pour la Retraite Collective.  Le plan Epargne Entreprise est un dispositif permettant au porté de se constituer un portefeuille de valeurs immobilières. Il y fait des versements de façon régulière par le biais de la société de portage salarial. Le plan d’Epargne pour la Retraite Collective est destiné à tout porté qui souhaite constituer des fonds pour sa retraite. Les montants versés sur ce plan épargne ne doivent pas dépasser un montant de 6581,76 euros.

Comment bien choisir son entreprise de portage salarial ?

Afin de garantir la sécurité de vos affaires et surtout votre sécurité financière, vous devez bien choisir votre entreprise de portage salarial. Pour le faire, certains paramètres doivent vous aider. Intéressez-vous à la solidité financière de votre entreprise. Pour mieux l’apprécier, vous devez vous intéresser aux détails tels que :

  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise ;
  • Le nombre de salariés portés par l’entreprise ;
  • Le portefeuille clients.

Assurez-vous également que l’entreprise de portage salarial dispose de garanties éthiques et juridiques. Renseignez-vous sur les garanties offertes sur la responsabilité civile et professionnelle par l’entreprise pour chaque mission. Votre entreprise de portage salarial doit avoir également souscrit aux assurances nécessaires pour couvrir votre activité.

Par ailleurs, l’appartenance d’une entreprise de portage salarial à un syndicat de portage est un critère à ne pas négliger. En effet, les sociétés membres d’un syndicat de portage offrent beaucoup plus de garantie en ce qui concerne le respect de l’ordonnance du 02 Avril 2015. Cette ordonnance définit le portage salarial et définit les conditions de son application.

Pour finir, vous ne pourrez choisir une entreprise de portage salarial sans étudier les offres qui vous ont été faites. Même si certaines sociétés peuvent proposer des taux de gestion abordables, vous devez garder à l’esprit que certains frais peuvent être cachés. L’idéal pour augmenter vos chances de bénéficier d’une belle offre, est de vous renseigner autant que possible avant de vous engager.

En définitive, faire du portage salarial est une très bonne initiative si vous avez des compétences ou une expertise dans un domaine déterminé. C’est aussi l’une des meilleures options d’emploi qui vous fera bénéficier d’une panoplie d’avantages.

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.